Prisme_noir

 

Résumé

 

Plus la lumière est vive, plus l’ombre est profonde.

Gavin Guile est le Prisme, l’homme le plus puissant du monde. Empereur et magicien, il est le gardien d’une paix bien fragile.
Et d’un terrible secret.
Les Prismes ne vivent jamais vieux, et Gavin sait exactement combien de temps il lui reste : cinq ans… et cinq missions impossibles à accomplir.

 

Mon avis

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Bragelonne pour ce partenariat.

Voilà un GROS COUP DE CŒUR pour lequel j’attends la suite avec impatience.

« Le Prisme noir » est un roman de fantasy plutôt original. La source de magie est l’ensemble des sept couleurs du spectre. L’auteur nous emmène dans un monde très coloré. La magie, à la fois anodine et dangereuse, est créée à partir d’une ou plusieurs couleurs primaires. Chacune de ces couleurs a une particularité, une qualité, un pouvoir… Le rouge crée le feu, le jaune crée des objets qui peuvent être extrêmement solides si la magie du jaune est parfaitement maîtrisée… Chaque couleur a sa propriété.

Nous sommes entrainés dans un monde où le magicien le plus puissant est « le Prisme », garant de l’équilibre dans une société où les créateurs de couleur sont voués assez rapidement à la mort, ou à la folie. Le roman débute dans une période, certes un peu trouble, au moment où le Prisme, Gavin, découvre qu’il a un fils, Kip, âgé de 16 ans. Kip, comme très souvent dans le roman, se trouve en très mauvaise posture et Gavin, en voulant le sauver va déclencher les hostilités et être, involontairement, à l’origine de très graves troubles dans le royaume des sept satrapies.

 MAIS, mais, mais…

Une grande partie de l’histoire est, cependant, basée sur un mensonge. Un mensonge de taille qui va entrainé des quiproquos et des révélations, ainsi que des craintes, des tensions…

Les personnages sont très travaillés ; depuis Gavin, le prétentieux qui doute de plus en plus jusqu’à l’insupportable Kup qui se croit plus mûr qu’il ne l’est réellement en passant par Karris qui cache ses peines et douleurs en faisant tout pour être la meilleure garde noire de tous les temps et Liv, jeune fille qui découvre la vie et qui manque parfois d’assurance ainsi que Poing-de-Fer commandant de la garde du Prisme fidèle et obéissant.

En ce qui concerne la lecture elle-même, j’ai eu beaucoup de mal avec le début qui contient toutes les explications sur le fonctionnement du système magique qui n’est vraiment pas simple à comprendre. Mais, un rebondissement énorme au 1er tiers du roman relance tout l’intérêt. Et les 150 dernières pages sur la bataille finale sont sublimes. Et ces pages mettent en évidence les doutes du Prisme. Elles révèlent également un certain nombre de secrets… Mais pas tous… Mais ces petites révélations me font attendre la suite avec impatience.

J'ai égalemnt lu ce livre dans le cadre d'une Lecture commune organisée par Dup. Les autres avis sont là : Dup, Blackwolf, Belle de nuit, Basset, Lebbmony, Agnah, Lamalal'