Couverture Sorry

                                           Auteur : Zoran Drvenkar

                          Editeur : Sonatine

                          Date d'édition : 2011

 

 

http://3.bp.blogspot.com/-ZA36NdaBykk/TmeAWWm9PXI/AAAAAAAAAFg/XmhI2gQTPuY/s200/defi+yuka.JPG

 

coup_de_coeur

Résumé

 

Berlin. Tamara, Frauke, Kris et Wolf se sont connus au lycée. Dix ans plus tard, après une succession de petits boulots, de drames personnels, de défaites diverses et de blessures secrètes, c’est sans trop d’illusions qu’ils abordent la trentaine. Les choses vont néanmoins changer très vite quand ils ont l’idée de créer une agence nommée Sorry, dont l’objet est de s’excuser à la place des autres. Le succès est immédiat, ils aident des hommes d’affaires qui s’estiment s’être mal comportés envers un salarié, un associé ou une entreprise à alléger leurs remords en allant à leur place chercher le pardon auprès de leurs victimes. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où un mystérieux assassin désireux de soulager sa conscience en obtenant l’absolution pour les horribles souffrances qu’il inflige décide de recourir aux services de Sorry. C’est le début d’une longue descente aux enfers pour les quatre amis. Pris dans un piège infernal et mortel, ils n’auront d’autre solution que de découvrir au plus vite l’identité et les mobiles de ce tueur qui les manipule et semble parfaitement les connaître.

 

Mon avis

5 étoiles

 

Alors voici mon super ultra gros coup de cœur du mois de janvier.

Ce thriller est détonnant.

Ecrit avec fougue et vivacité, le roman met en scène des personnages à fort caractères qui sont complètement dépassés par des évènements, certes assez particuliers, et qui essaient de surnager comme ils peuvent. Chose extrêmement compliquée à faire d’autant plus que les évènements imaginés par l’auteur sont aberrants et inimaginables, mais tout se tient tellement logiquement…

L’idée de départ est, on ne peut plus originale : quatre chômeurs montent une agence qui s’excuse à la place d’entreprises qui ont un petit quelque chose à se reprocher. Quelle idée ? Et il faut qu’ils tombent sur un homme à l’esprit tordu et meurtrier de surcroît… Le cauchemar commence pour les quatre jeunes. Les hasards et les coïncidences sont de mises tout au long de l’histoire. Les quiproquos également. On ne sait pas réellement si l’un des personnages tire les ficelles ou si chacun est dupé par quelqu’un d’autre.

Le récit est tortueux : les chapitres s’entremêlent, les personnages se croisent… Tout va vite.

J’ai apprécié la façon d’écrire de l’auteur. La plupart du temps les scènes sont décrites de loin, comme dans tout roman. Puis, d’un coup, les relations se rapprochent et nous, lecteurs, sommes pris à partir. Et c’est un sentiment étrange d’être à l’intérieur de l’histoire, de voir notre regard se rapprocher des protagonistes…

J’ai également bien apprécié la construction. L’auteur alterne de façon irrégulière les points de vue des différents acteurs. : Kris, Tamara, Frauke, Wolf. Et les plus mystérieux : l’homme qui n’était pas là, Moi et Toi. On ne saura que vers la fin qui sont réellement ces trois personnages même si l’auteur distille quelques bribes de pistes de temps à autres.

 

En conclusion : thriller déroutant qui nous emporte de la première à le dernière page.

 

Roman lu dans le cadre d'une LC organisée par moi-même. Les autres avis sont ici :

Lisalor

Mimigogotte