Jour_des_magiciens_1

 

Scénariste

Michelangelo Le Neve

Dessinateur

Marco Nizzoli

Editeur

Humanoïdes associés

Date d'édition

2003 à 2010

 

 

Série lue dans le cadre du challenge Un mot, Des titres... organisé par Calypso

Cette huitième cession concernait le mot JOUR

La prochaine cession est sur le mot AME

 

 

 

Résumé

 

erlin, 1989. Une fillette, Anja, et un garçon, Drazen, jouent dans la cour de la maternelle. C'est alors qu'un aigle immense vient s'emparer de Drazen. On ne le reverra plus. Berlin, 12 ans plus tard. Anja continue sa vie d'adolescente : elle va au lycée, est amoureuse de Mario. Seule ombre au tableau, elle souffre de narcolepsie. A tout moment, elle peut tomber dans un sommeil profond. Elle rêve alors de Drazen. Celui ci est enfermé dans une étrange forteresse, où on le forme à devenir magicien. Lui aussi rêve régulièrement d'Anja. C'est alors que Lancaster, le père de Drazen, vient trouver Anja, et lui demande de lui parler de ses rêves. Effrayée par cet individu, elle refuse et bascule alors dans l'inconnu : Lancaster est un mage rebelle, et il n'aime pas qu'on lui résiste…

 

 

 

Mon avis

 

4__toiles

Les dessins sont vraiment très agréables à regarder, et l’histoire est originale, prenante.

 

Jour_des_magiciens_1

 

 

 

Le tome 1 est axé sur Anja qui a vu grandir Drazen dans ses rêves. Cette relation pose un cas de conscience à la jeune fille jusquà la disparition même de son souvenir

 

 

 

 

 

Le_jour_des_magiciens_2

 

 

Le tome 2, quant à lui, est axé sur Drazen. On suit sa formation de magicien. On voit comment il vit sa relation « rêvée » avec Anja. Comment on essaie de lui faire oublier tout son passé pour pouvoir se servir librement de lui. Comment on essaie de le monter contre son père dont il a tout oublié. Mais, Drazen finira par connaître la vérité et ainsi, il pourra mieux avancer…

  

 

 

 

Jour_des_magiciens_3

 

 

Le tome 3 raconte les retrouvailles entre Anja et Drazen… Des retrouvailles qui sont instables. Dans ce tome, il y a un joli jeu de redimensionnement de l’espace occupé par les protagonistes. Les limites entre la réalité et le rêve ne sont pas toujours très claires. Ce concept est plutôt sympathique. Je trouve cependant que les relations entre Drazen et son père sont un peu trop « faciles » dans ce tome. On assiste également à un total black-out électrique. Les mystères des alignements des mégalithes de Carnac est alors « révélé »…

 

 

 

Jour_des_magiciens_4

 

 

 

Dans le tome 4, l’intrigue se complexifie. De nouveaux personnages entrent en scène. Ce tome promet un final flambloyant.

 

 

 

 

 

Jour_des_magiciens_5

 

 

Le tome 5 est axé sur « le jour des magiciens » de Drazen : c’est-à-dire le jour où il deviendra officiellement magicien… La série se termine sur ce cinquième te dernier tome.

 

 

 

 

En conclusion : j’ai bien aimé cette série et tout particulièrement le graphisme. « Le jour des magiciens » peut être lu à partir de 12 ans environ.