Couverture Ravel

Auteur

Jean Echenoz

Editeur

Les Editions de minuit

Date d’édition

2006

117 pages

 

 

Résumé

 

Ravel fut grand comme un jockey, donc comme Faulkner.
Son corps était si léger qu'en 1914, désireux de s'engager, il tenta de persuader les autorités militaires qu'un pareil poids serait justement idéal pour l'aviation. Cette incorporation lui fut refusée, d'ailleurs on l'exempta de toute obligation mais, comme il insistait, on l'affecta sans rire à la conduite des poids lourds. C'est ainsi qu'on put voir un jour, descendant les Champs-Élysées, un énorme camion militaire contenant une petite forme en capote bleue trop grande agrippée tant bien que mal à un volant trop gros.
Ce roman retrace les dix dernières années de la vie du compositeur français Maurice Ravel (1875-1937).

 

 

Mon avis

 4__toiles

Comme à chaque roman de Jean Echenoz que je lis, ce que j’apprécie le plus, c’est la plume de cet auteur. Son écriture est légère, fluide. Elle s’envole … et l’on s’envole avec elle.

Dans ce livre, Jean Echenoz raconte certains passages marquant de la vie de Maurice Ravel de façon très romancée. Ravel dont il n’est aucunement fait mention du prénom. Alors que l’on connaît les prénoms des autres protagonistes.

Jean Echenoz, s’offre le plaisir de nous emmener dans diverses digression : sur le paquebot France sur lequel Ravel traverse l’océan pour aller aux Etats-Unis ; sur les affres de la création ; l'élaboration des signatures, les problèmes d’endormissement…

L’auteur met aussi en valeur le génie de la création musicale, les doutes du musicien, la pression, la concurrence, et sa déchéance…

 laurier-couronne-fdb39