Le Don

 

Le Dernier souffle, tome 01

Auteur : Fiona McIntosh

Editeur : Milady

Date d'édition : 2009

666 pages

 

Résumé : Encore adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia! Une responsabilité qui le conduit à la cour du prince Celimus, un despote sadique. Là, un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux, ainsi que la colère de son seigneur et maître.
Contraint de lui obéir, Wyl est envoyé au Nord où la guerre menace, pour une mission suicidaire à la cour ennemie... avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne pas même l'existence. Or, s'il n'embrasse pas le Dernier Souffle, il signera sa perte... et celle du pays qu'il a juré de défendre.

 

LDPA

 

Mon avis

 

4__toiles

Ce livre, issu de ma PAL, m’a été offert par Plumeline. Il fait plus de 600 pages. C’est pourquoi je l’avais mis de côté. Je n’étais pas dans une période de lecture « gros pavés ».

Lamisscece m’a proposé de le lire dans le cadre du challenge Livr’à deux pour Pal’addict organisé par Galléane. J’avais le choix entre celui-ci, Délirium ou L'Ombre de l'assassin. J'ai donc, choisi "Le Don"

Je n’ai aucun regret. J’ai vu des avis mitigés, des avis coup de cœur.

J’ai passé un très bon moment de lecture, l’écriture est fluide et sans prise de tête. Je me suis laissée glisser dans l’histoire avec plaisir.

L’univers est un univers de royaumes (Morgravia, Briavel et les Razors) qui ne s’entendent pas. Le récit débute à la fin d’une guerre, mais l’on sent la paix fragile. Trahisons et complots ponctuent régulièrement le récit. La sorcellerie est très présente mais pas toujours visible. On assiste à une chasse aux sorcières, avec torture et bûcher, comme au Moyen-Age. Les royaumes sont des royaumes de guerriers et de paysans avec une organisation dans le style du Moyen-Age. Au nord, par contre se trouve un royaume barbare et cannibale.

Wyl, le héros est le descendant d’une famille destinée à commander les armées de Morgravia. Wyl est un homme droit et de confiance, fidèle au royaume de Morgravia. Dans son adolescence il recevra un Don délivré par une sorcière sur le bûcher. Ce don sera terrible pour Wyl. Mais, ce don permet d’ouvrir l’histoire à de multiples possibilités. Je ne peux pas en dire plus sans révéler une partie de l’intrigue. Wyl ira jusqu’à donner allégeance à la reine de Briavel pour sauver le peuple de Morgravia. Mais tout ne se passera pas aussi facilement.

Wyl est accompagné du jeune Fynch et de son chien Filou qui sont très attachants.

Celimus, l’héritier de la couronne de Morgravia est un être infâme. Son seul but est de mettre le royaume de Briavel sous sa coupe afin de pouvoir combattre les barabares du Nord.

Valentyna, l’héritière du trône de Briavel n’a qu’un objectif : améliorer le sort de son peuple en évitant, notamment, d’entrer en guerre contre Morgravia. Elle ira contre ses sentiments pour sauver son peuple.

Dans ce roman, nous trouvons : de la sorcellerie, de l’amour, des combats, des trahisons, des complots, des faux-semblants, des machinations…

Cependant, pour ceux qui l’ont lu, je trouve que les amis de Wyl acceptent vraiment trop facilement sa « métamorphose »… Ce qui lui arrive est tellement étonnant et contre nature que l’on ne peux pas adhérer à cette théorie en quelques minutes comme le font certains de ses compagnons de route… Dommage.