Couverture Dans le ventre des mères

Marin Ledun

Ombres noires, 2012

463 pages

 

Résumé : Janvier 2008. Une explosion anéantit un village ardéchois. Dans un décor apocalyptique, les sauveteurs exhument un charnier. Les cadavres, véritables cobayes humains, ont subi des mutations génétiques. Une femme apparaît dans les décombres : Laure Dahan, 29 ans. Ses jours sont comptés. Son obsession : sa fille qu'elle n'a jamais connue. Elle doit la mettre à l'abri avant qu'il ne soit trop tard. Pour cela, elle est prête à tout et n'hésite pas à semer la désolation sur son passage. Les meurtres se succèdent, mystérieusement reliés, au fil de l'enquête du commandant Vincent Auger. De Grenoble à Berlin, de Zagreb à la Sicile, une course-poursuite s'engage entre Laure et Vincent. Quel rapport entre elle et les cobayes humains ? Dans un monde où s'effritent les frontières entre le bien et le mal, Vincent Auger devra choisir son camp.

 

Un grand merci à Masse Critique Babelio et aux éditions Ombres noires qui m'ont permis de découvrir un auteur dont j'avais déjà entendu parlé mais dont je n'avais encore rien lu.

 

 

Mon avis

 

 

 

Très bon thriller mêlant recherche génétique à outrance, complot couvert par l’armée, horreurs dus aux tests et cobayes humains.

On assiste à la course poursuite derrière Laure, infectée par un virus, qui tente de retrouver sa famille à tout prix se sachant condamnée et en laissant des cadavres sur son chemin… Mais est-elle vraiment responsable de ces morts ? Elle est poursuivie, de part le monde, par, Vincent, policier blessé par la vie et la souffrance de sa femme qui ne peut se remettre de se s fausses couches successives… Elle ne pourra jamais avoir d’enfant.

Entre la traque de la fugitive et la dépression de son épouse, Vincent, tente de garder la tête haute,mais tout n’est pas simple. Sa hiérarchie, et l’armée lui mettent des bâtons dans les roues. Il persiste et arrive à avancer se plongeant de plus en plus dans l’horreur.

Ce roman, au rythme haletant, nous plonge dans le monde des mutations génétiques à outrance. Au fur et à mesure que l’histoire avance, on se rend compte qu’il ne sortira pas que du bien ou du mal des évènements. La fin est prévisible, mais tout à fait logique.

 

En conclusion : thriller au rythme haletant mélangeant folie scientifique, et délires meurtriers qui se dévorent à vitesse V.