couv16266787

W. Wilkie Collins

Phébus, 1998, collection libretto

554 pages

 

Résumé : M. Walter Hartright est engagé comme maître de dessins auprès de deux soeurs de la bonne société. Alors qu'il se rend à Limmeridge house, il croise une jeune fille tout de blanc vêtue s'enfuyant d'un asile. Cette brève rencontre va marquée très fortement les énèvements à venir. Walter tombe amoureux de Laura, l'une des deux demi-soeur à qui il enseigne le dessin. Mais, suite à une promesse faîte à son père sur son lit de mort, Laura est contrainte de se marier avec Sir Percival qu'elle déteste. Mais, quelques mois plus tard...

 

 

 

 

Mon avis

 

Je pense que sans Stellade, je n'aurai pas pris l'iniatiative de lire ce roman. La Lecture Commune organisée par Stellade m'a poussé à découvrir cet auteur anglais du XIXème siècle. Ce roman fait date dans l'histoire de la littérature car il est considéré comme l'ancêtre des polars. L'auteur, pour cette histoire, c'est inspiré de sa propre expérience. Un jour, il croise une jeune fille habillée de blanc courant dans la rue et totalement paniquée. Il mène l'enquête et découvre que cette jeune fille est maltraitée par son mari.

A partir de ce fait, Wilkie Collins élabore une histoire bien écrite qui met en avant les points de vues de plusieurs protagonistes : notamment Walter et Marian, la demi-soeur de Laura. La dame en blanc se révèle être une jeune femme sortie d'un asile et dont l'ombre planera sur toute l'histoire.

L'histoire est construite en trois parties correspondants chacun à une période précise. La première étant celle de la rencontre entre Walter, Laura et Marian, ainsi que leur vie tranquille jusqu'au mariage contre son gré de Laura. La deuxième partie constitue le récit de la vie commune de Laura et Sir Percival jusqu'à un certain drame que je ne saurais dévoilé ici. La troisième et dernière partie est l'enquête menée par Walter pour permettre à chacun de reprendre une vie quasi-normale.

J'ai beaucoup aimé le style qui est assez moderne. Je me suis laissé prendre par tout ces mots. Le récit commence doucement en présentant les protagonistes, et mettant les "problèmes" en place. Par la suite, le récit s'accèlèrera et il sera impossible de lâcher le livre.

Les personnages principaux sont attachants : Walter, gentleman exemplaire qui n'aura de cesse d'aimer Laura. Laura, jeune fille fragile qui a besoin du soutien de sa soeur. Marian, femme forte et déterminé. Face à eux nous avons Sir Percival, excécrable. Le comte Fosco qui joue double jeu.

 

 En conclusion : Excellent roman, envoûtant, que l'on ne peut pas lâcher... A lire absolument.

 

Lu dans le cadre d'une LC organisée par Stellade


D'autres avis chez Stellade, Vivi Potter, June, Florel, Joanskingdom, Faurelix, Lavinia, Milathea, Anassete, Gentiane