10 décembre 2012

Pardon

  Gail Jones Mercure de France, 2008 336 pages   4è de couverture : Au coeur du bush australien, Nicholas Keene, un anthropologue anglais ultra-violent, est assassiné chez lui. Les trois femmes qui l’entouraient avaient toutes une raison de le haïr : son épouse, sa fille de10 ans, et Mary, une indigène dont il abusait souvent. S’ébauche alors une vérité extrêmement dérangeante, qui prendra des années à être totalement dévoilée. Dans ce roman de l’enfance, Gail Jones dépasse la question aborigène et déborde sur... [Lire la suite]