couv26635564

 

Jean-Claude Perrier
Héloïse d'Ormesson, 2012

228 pages

 

 

Résumé : « Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m’inspirait qu’une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j’étais un enfant unique pris dans la tourmente d’une famille décomposée […]. Dès que j’eus appris à lire, le livre m’est apparu comme un frère naturel.
Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier. »

De l’Inde de Malraux au Congo de Gide, en passant par le vison de Michèle Morgan, une galerie de portraits – évocations tendres et complices – jalonne le parcours du narrateur. Au détour d’un poème, d’un voyage, d’une chanson, on croise Duras, Sagan, Mandiargues, Michaux, Jonasz ou Berger, et les grandes figures de l’édition telles Françoise Verny ou Simone Gallimard. Celles et ceux qui ont permis au romancier de se construire.

 



Mon Avis

 



Un grand merci à Libfly et à la librairie Le Furet du nord qui m'ont permis de découvrir un très beau texte.

Ce roman est très bien écrit. Le texte est vraiment très beau.
Le récit raconte les rencontres de l'auteur, Jean-Claude Perrier dans le monde de la littérature et des politiciens. Jean-Claude Perrier fut-est tour à tour professeur, journaliste littéraire et musical, écrivain, éditeur. Il a côtoyé de très grands noms de la littérature dés son entrée dans la vie adulte.

Dans ce récit, il raconte des anecdotes sur ses amis mondains, sur des personnes connues qu'il admire tout particulièrement. On retrouve les gens de la maison Gallimard, Jean-Marie Rouard, Sébastien Japrisot, André Gide, Michel Berger...

Il nous raconte son voyage en Inde qui le marquera très fortement.


Il décrit ses efforts pour être publié et reconnu en tant qu'écrivain, ainsi que ses déboires de journaliste littéraire.

Comme je l'ai dit précédemment ce livre est vraiment très bien écrit et je l'ai lu avec grand plaisir.
Le petit bémol que j'apporte à ce roman c'est le thème abordé : beaucoup des connaissances de l'auteur me sont inconnues et j'ai donc eu du mal a visualisées un certain nombre de ses anecdotes...

En conclusion : un grand plaisir littéraire.