Couverture Entremonde

Auteurs

Neil Gaiman et Michael reaves

Editeur

J'ai lu

Date d'édition

2011

 

Résumé

 

Lors d'une course d’orientation, Joey, lycéen ordinaire, perd ses coéquipiers dans un épais brouillard avant d’avoir atteint le point de ralliement. Lorsque la nappe brumeuse se dissipe, Joey se rend compte qu’il a basculé dans une autre dimension, où l’enseigne McDo est vert et jaune, et où la personne qui ressemble à sa mère ne l’est pas. Il comprend alors qu’il fait partie des quelques élus détenant le pouvoir de voyager à travers des univers parallèles, ce qui n’est pas sans poser certains problèmes.
Dans cet Entremonde composé de plus de trois millions de planètes, il se retrouve au beau milieu d’une guerre entre deux puissances de forces comparables : d’un côté un empire basé sur les sciences, de l’autre un royaume où la magie règne en maître. Ces deux parties ont un point commun : elles sont bien décidées à empêcher Joey de continuer à voyager d’un monde à l’autre. Pour maintenir l’équilibre entre ces deux forces et lutter contre leur volonté de conquérir l’ensemble des dimensions et de tout détruire, le jeune garçon devra s’engager dans une armée composée de combattants identiques à lui-même, des Joeys venus de dimensions différentes. Notre héros devra apprendre à vivre dans ce nouvel univers, et affronter les grands maîtres de la magie : Sire Lamechien et Madame Indigo.

 

Mon avis

4__toiles 

Tout d'abord un grand merci à Newsbook et aux éditions J'ai lu pour cet agréable partenariat

J’ai beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons. Tout d’abord il est assez court (environ 220 pages). L’histoire est originale. Et, dés le début, on se laisse transporter dans cet univers de mondes parallèles, même s’il y a, par moments, des longueurs dans le récit. J’ai beaucoup aimé cette idée de lutte entre la magie (le MAGA) et la technologie (le Binaire). Chaque monde étant susceptible d’être attiré par l’un ou l’autre de ce deux groupes qui cherchent à s’approprier le plus de Terres possibles. Face à cette lutte, seul les Marcheurs peuvent lutter et empêcher la domination d’un groupe sur une terre…

Les auteurs se sont basées sur des théories quantiques pour créer ce monde difficile à appréhender au départ. D’ailleurs, il y a certains passages très techniques pas évident à saisir.

J’ai beaucoup aimé le fait que les Marcheurs soient toujours la même personne sur chacun des mondes. Il s’agit toujours d’un dérivé du vrai "Joey Harker". Il n'a certes pas le même nom sur chacune des Terres : Jai, J/O, Joe, Joseph...

Il peut avoir n’importe quel âge. Chacun des « Joey Harker » possèdent des spécificités propres à sa terre… Ailes, grande force, grosseur, techniques…

Toutes ces théories sont vraiment très intéressantes, cependant, peut-être n’ont-elles pas été assez exploitées…

J’ai trouvé la seconde partie du roman beaucoup moins intéressante que la première. Il y a des longueurs, les scènes de batailles sont confuses et j’ai eu beaucoup de mal à m’y intéresser.

 

En conclusion : agréable à lire, théories intéressantes, mais quelques longueurs. Esprits terre à terre s’abstenir.